bazookatz, le chat beauté

une fille, un chat et du blablah bons plans et plans loose... morceaux de vie...

26 juin 2008

le rêve ne s'use que si l'on ne s'en sert plus...

boliloc_theatre_fiche_spectacle_uneMercredi soir, Tomtom a eu envie de nous culturer et nous a pris des places à 1/2 prix pour aller voir Boliloc.
Tomtom a juste dit "spectacle visuel... ingéniosité... magnifique". Il connait mon intérêt pour l'art contemporain.
J'ai dit "BANCO". Evidemment.

BO LI LOC

Syllabes qui cognent et cliquent contre mon palais avec délice comme

AM STAM GRAM (là c'est l'enfant en moi qui parle)
ou
BO LUK LAK
 (là c'est mon ventre qui parle)

On arrive sans a priori au Théâtre du Rond Point pour prendre nos billets réservés par Tomtom sur internet.
J'admire la rénovation contemporaine de cette rotonde dans la queue. Du brut, du bois, du bleu. Un petit restau en contre bas avec un bar. Excellent endroit pour amener son amoureux. Je note l'adresse dans un coin de ma tête.

Arrivés devant la réservation,
PA TA TRAK
le logiciel de réservation a merdé.

Apparemment Tomtom a réservé le 11 juin sept places pour le 11 juin, et pas le 25 juin...

Heuuuuu, tomtom est énervé mais hommage au très sympathique staff du théâtre, ils ont réussi à nous trouvé sept places en dernière minute alors que:
1. le spectacle affichait complet.
2. ils auraient pu nous envoyer bouler comme on n'est pas venus le 11 juin.
On a eu 5 places VIP (places au milieu de la 8ème rangée en face de la scène) + 2 places sur le coté.
Moi, ça m'a donné envie de m'abonner avec une direction de théâtre aussi compréhensive et pro!

Bon que dire du spectacle?
En gros, c'est l'histoire d'une ventriloque (appelons-la Jane) un peu fêlée. Elle devient la proie de ses marionnettes (= ses différents moi). On assiste alors à la visite hallucinatoire de son monde intérieur avec ses différents "moi" conflictuels.

C'est drôle, inquiétant parfois mais toujours d'une beauté qui vous prend aux tripes.
Le spectacle mêle des marionnettes, de la magie, du mime et de la danse contemporaine. Très peu de dialogue... du fr-anglais à gogo car Jane est anglaise mais ventriloque en français.
Son inconscient fantasmagorique et torturé est formidablement transposé par des effets de perspective, de lumière, et de matières: de la fumée, du plastique organique, ondulant et crissant, et des vagues de tulle puffy-sante (je ne trouve pas le mot en français, sorry)

1_18991_G203081_18991_G203061_18991_20307

.

image_theatre_diaporama_paysage_2image_theatre_diaporama_paysage1_18991_G20304
Ce ne sont pas mes photos.
Car comme le dit Christian Hecq en voix off au début du pestacle "On n'a pas le droit de prendre des photos c'est interdit"
Fabuleux Christian Hecq, soit-dit en passant. Ses gestes sont d'une fluidité et d'une grâce infinie.
Jamais un chauve trapu n'a été aussi beau à mes yeux (c'est l'effet Christophe Willem, moche au début mais transfiguré par son don).

Big up aussi pour Scott Kohler et pour Alice Osborne qui danse fabuleusement bien et qui m'a convaincue que le sarouel pouvait être beau (un peu de futilité dans ce post d'intello).

On en prend plein les yeux et on en ressort les mains douloureuses tellement on a applaudi.

-------------------------------------------------------------------

Boliloc

Mise en scène de Philippe Genty et Mary Underwood
avec Christian Hecq, Scott Koehler et Alice Osborne
+ les hommes de l'ombre pour les effets spéciaux
Théatre du rond point juqu'au 29 juin
Tournée jusqu'au 6 juillet (mais où?)

Réservez vos places directement au théatre du rond point, ou allez y pour 20h15, il y a surement quelques places restantes... (-30 ans = 16€ la place)

Posté par bazookatz à 15:25 - RonRon de chat - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • her name is alice.
    allez le voir c'est jusqu'a dimanche.

    Posté par Cat, 26 juin 2008 à 20:45

Poster un commentaire